Voici le témoignage d’un membre du groupe de Sève dans la Vie Professionnelle à St Malo

Je n’appartiens pas au monde de l’entreprise. Je suis professeur des écoles. J’enseigne dans une école maternelle publique de ZEP à Saint Malo. Je fais partie d’une équipe Sève depuis 2016. Outre sa devise (Être Aimer Servir Unir) l’autre grande, énorme, gigantesque, merveilleuse découverte a été d’apprendre que nous portions TOUS, en nous, un germe de vie divine ! Cela a littéralement transformé ma perception de la vie. Le savoir est une chose. Le vivre au quotidien en est une autre ! Aussi, lorsque j’ai entendu parler de Sève Vie Professionnelle, ma première réaction a été enthousiaste. Deux activités accaparent à elles seules une grande partie de nos 24 heures : le sommeil1 et le travail. Être chrétien au sein de l’école laïque revient à être muet au pays des bavards. Mon acheminement Sève m’a enseigné que tout est affaire d’abord d’attitude, de regard, d’attention, d’écoute, de bienveillance, de services rendus, d‘harmonie, … Donc, avant d’intégrer l’équipe Sève Vie Professionnelle, je m’évertuais à faire discrètement du Sève dans mon activité professionnelle avec le sentiment de le faire comme Monsieur Jourdain fait de la prose… Je ne sais plus précisément si on est venu me chercher ou si j’ai laissé transparaître si fort mon envie d’intégrer cette équipe naissante qu’on m’y a invité. Bref ! Je me suis retrouvé un soir autour d’une grande table avec de très nombreux amis et des têtes inconnues. Soudain, mon enthousiasme s’est effondré : « Mais qu’est-ce que je fais là ? » Autour de moi, des chefs d’entreprise, des médecins, des pilotes d’avion, des cadres, mais des fonctionnaires, aucun ! Et encore moins des profs. Quant à la maternelle … !        Gloups !
J’ai tout de suite évacué l’idée du dîner de c.. Il n’y avait aucune assiette sur la table. Personne n’a alors entendu le grand paf provoqué par le contact bref de ma main avec mon front : pris de panique j’avais oublié de respirer! Chez Caroline et Luc, l’air inspiré est empreint de l’esprit Sève. Quel idiot ! Je suis alors redevenu moi-même.
Être et ne pas paraître, c’est important !
C’est au cours de cette première rencontre que j’ai découvert qu’affirmer sa Foi dans le monde du travail en général, était mal perçu. Ne pas se dire chrétien n’empêche pas de se comporter en tant que tel. Bien au contraire ! Le muet au pays des bavards reprenait alors espoir et lorsqu’un d’entre nous affirma que nous avions tous vocation à sauver des vies, ce fut le deuxième choc de la soirée! Aucune trace rouge sur le front, mais une révélation !
Je suis, nous sommes tous sur Terre pour sauver des vies !
Wouah !!! Quelle puissance ! Du coup, on se retrouvait tous autour de la table comme des collègues, à partager nos expériences de sauveurs de vie !
La première réunion terminée, j’étais déjà très impatient de retrouver mes nouveaux collègues au cours de la deuxième réunion, celle où on parlerait de l’amour.
Non !!! Mais attendez ! Non mais, ne vous méprenez pas ! Soyons sérieux un instant. L’Amour ; Dieu est Amour !! Enfin !! Ce soir-là, j’ai été conforté dans l’idée qu”on peut aimer son métier. Cependant, sauver des vies, porteuses de germe de vie divine est une très bonne manière de rendre grâce à Dieu qui nous demande de l’aimer comme il nous a aimés. Le lundi suivant, je suis allé voir mon adorable collègue Fabienne, agnostique de la tête aux pieds. J’ai fait acte d’Amour en lui révélant ce qu’elle ignorait et que je ne pouvais garder plus longtemps secret : elle aussi avait en elle un germe divin ! J’ai ajouté qu’il lui était inutile d’acheter un télescope. Pour trouver Dieu, il lui suffisait de regarder et d’écouter son très grand coeur. Je ne pense pas l’avoir totalement convaincue. Tout ce que je peux dire, c’est que depuis entre elle et Karl, il y a un petit peu d’eau dans le gaz. Puis les autres réunions se sont succédées ! Nous étions tellement accrocs que pendant les confinements, nous n’avons pu nous empêcher de les faire sans nous voir. Par téléphone. Toujours le même plaisir à échanger, à écouter… Écouter !! Quel bonheur de s’enrichir de la sorte. Laisser grandir son coeur, sa Foi, porté par les réflexions, les narrations d’expériences, le regard et l’oreille toujours bienveillants de mes … Je préfère dire maintenant mes soeurs et frères de Sève, sauveurs de vie.

Jacques

Ps :A ceux que le ton, qui se voulait humoristique, a dérangés, je demande humblement pardon. Témoigner de manière fidèle de mon expérience Sève Vie Professionnelle dépasse largement ma capacité à la mettre en mots. Sève se vit. C’est un don d’Amour qui transcende votre corps, votre esprit et votre âme. Je ne peux que vous encourager à venir le partager.