Au lendemain de la Toussaint

C’est l’heure du grand silence où l’absence soudaine du cher visible semble creuser en nous un abîme de solitude…l’heure où les yeux de notre cœur tout emplis de larmes ne peuvent encore percevoir l’invisible ! Comme nous le disait notre cher et si paternel ami le Pasteur Marc Boegner : " Nos morts sont plus vivants que nous, ils sont ceux qui ont achevé de mourir." En effet, la mort n’est pas une fin, elle est un commencement, celui du grand rendez-vous d’Amour…promis par Jésus-Christ. Étape ultime et définitive de toute créature de Dieu, habitée par le don qu’il lui fit d’un germe de Sa Vie, ce souffle de Son Esprit d’Amour…notre guide secret…. C’est lui qui, peu à peu, au cours du long voyage de la vie, parfois difficile, voire redoutable pour certains car chargé d’embûches, déverrouille progressivement nos cœurs, attendrit la forteresse de notre égocentrisme et…si ingénieusement se sert de ...
Suite…
/ Calendrier liturgique

Le dessein de la messe

... Une fois de plus, je suis bouleversée de constater qu’il n’est question que d’histoire à apprendre, celle du peuple juif et cela au sein de la messe, appelée à nous faire vivre l’essentiel du mystère de la vie du Christ, afin que nous puissions découvrir progressivement son inépuisable lumière en le vivant jour après jour. Comment, à travers la succession de nos messes, les chrétiens pourraient-ils découvrir le dessein de Dieu capable de transformer la vie des êtres humains, quels qu’ils soient, ce dessein essentiel, seul capable d’être universel ?Ce message du Christ nous appelle tous, qui que nous soyons et là où nous sommes, à incarner l’amour à sa suite et à notre mesure, à donner vie à l’amour afin de devenir, jour après jour, si peu que ce soit, « présence » de sa Vie afin de pouvoir vivre la communion d’amour avec nos frères, ce grand Projet de ...
Suite…

Le respect de la dignité de la personne humaine

Les droits de l’homme sont ce qu’implique la vie humaine :se nourrir – se logerse reposer – sa sécuritése soigner – s’instruiresa liberté…La dignité de la personne humaine à respecter implique la prise de conscience que « l’être humain est créé à l’image de Dieu » et qu’il porte en lui quelque chose de Dieu, « un germe de sa Vie », une capacité d’être... sans limites ! donc que tous les êtres humains sont égaux en être et différents.Tout être humain, créé à l’image de Dieu, a droit à l’égalité d’être dans la différence. Liberté de pensée, liberté religieuse, considération… on ne peut pas humilier un être humain, le dégrader, le contraindre, le juger définitivement.L’être humain porte en lui son devenir.Il se définit par le verbe « être » et non plus par le verbe « faire ».On ne peut plus « l’utiliser » comme une chose, il faut le « rendre utile ».C’est pourquoi je ne ...
Suite…

Devenir Présence…

Réunies au Gaillardin pour porter en communion avec vous la vocation de Sève et son rayonnement, c’est cette parole d’Isaïe 42,6 qui a résonné en nous : « Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice, je t’ai saisi par la main, je t’ai modelé, j’ai fait de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations. » Cette parole nous livre un appel à recevoir avec gravité. Elle engage notre réponse de serviteur. En regard du monde d’aujourd’hui qui souffre et qui s’interroge, quelle est cette part d’espérance et de lumière que Sève peut apporter ? Un Mouvement, surtout un mouvement de conversion nommé Sève qui signifie essence de vie, est-il jamais appelé à s’établir ailleurs que dans l’essentiel ? « Être présence, l’essentiel de la vocation : Le Christ est un pont d’amour entre Dieu et les hommes, nous devons être un pont d’amour entre le Christ et nos frères à ...
Suite…

Fête de Marie, le 8 septembre

L’Evangile ne dit presque rien de la Vierge, sinon l’essentiel. Elle est celle qui a mis le Fils de Dieu au monde. Par son oui plénier à son Annonciation, Marie a été la porte ouverte à l’ultime Révélation de Dieu au monde, celle de l’incarnation de l’Esprit de Dieu, qui est Amour, dans la réalité humaine, réalisée à l’absolu en Jésus-Christ, le Fils de Dieu parfait. La Bonne Nouvelle ! Cette incarnation est à vivre et à prolonger, à sa suite et à notre mesure, par chacun de nous ; c’est l’aventure d’une vie « christianisée », c’est-à-dire progressivement « divinisée » si peu que ce soit, qu’à la lumière de Marie le Seigneur appelle tous les chrétiens, et, peu à peu à travers eux, tous les êtres humains, afin de parachever la création que Dieu leur a confiée en donnant Vie à l’Amour. C’est la libre réponse d’amour à l’appel de l’Esprit à prolonger le mystère ...
Suite…
/ Calendrier liturgique

Dieu a besoin des hommes

"La relation d’amour, celle que nous sommes appelés à vivre avec nos frères, trouve son modèle et sa possible perfection dans notre relation d’amour avec Dieu. Elle est mutuellement – bien qu’à une échelle totalement disproportionnée – don et accueil, besoin de l’autre. C’est bouleversant pour notre humilité et pour notre pauvreté, mais quel honneur et quelle responsabilité de découvrir que Dieu a besoin des hommes…de chacun de nous, pour exister davantage dans le monde. Lorsqu’on dit que Dieu est tout-puissant, je comprends que l’Amour est tout-puissant. C’est une vérité qui m’est devenue évidente au niveau de la vie. Cependant l’amour est « liberté ». Il ne s’impose pas. Dieu ne s’impose pas, Il se propose. C’est pourquoi les êtres humains ont la possibilité de dire « oui » ou « non » à l’amour. Ce sont leurs refus d’aimer qui, en limitant la toute-puissance de l’amour, limitent donc la toute-puissance de Dieu qui est l’Amour ...
Suite…

La devise des Français « Liberté – Egalité – Fraternité »

"Cela pourrait devenir une merveilleuse devise chrétienne. Elle pourrait s’accorder parfaitement avec l’Evangile, avec notre devise « Être, Aimer, Servir, Unir ». Or, telle qu’elle est comprise, cette devise des Français est l’objet de redoutables confusions. La liberté est confondue avec l’indépendance. L’égalité est confondue avec la similitude, l’uniformité. La fraternité est confondue avec la camaraderie. Ces trois réalités si importantes dans la vie des hommes et dans la vie du monde sont vues toujours dans le « faire » et jamais dans l’« être ». La lumière de la spiritualité de Sève pourrait aider à faire passer cette devise de l’extérieur à l’intérieur afin qu’elle devienne promotrice de véritable liberté, de véritable égalité et de véritable fraternité… Tous les hommes aspirent à la liberté et cette volonté s’accroît au fur et à mesure que les hommes deviennent plus adultes. Nous le constatons chez nos enfants : plus ils avancent dans l’adolescence, plus ils veulent leur liberté ...
Suite…

Pyramide renversée

"Combien ceux qui détiennent une part de pouvoir sur leurs frères, selon la hiérarchie des hommes, devraient souvent s’interroger pour connaître s’ils ne sont pas personnellement « le rideau de fer » de quelque captif, voire de quelque martyr innocent !Ainsi plus s’accroît le poids du pouvoir, plus devrait apparaître et s’imposer à l’esprit des responsables de ce pouvoir, comme étant l’exigence et le principe vital d’une hiérarchie selon Jésus-Christ, une image aussi paradoxale qu’inhabituelle : celle d’une pyramide renversée.Les racines d’un arbre, sa partie vitale, ne s’enfoncent-elles pas d’autant plus profond en terre que grandit l’arbre dont elles doivent assurer la vie ? De même l’exercice de tout pouvoir ne doit pas conduire à s’élever pour dominer et couronner l’édifice, mais à s’enfoncer pour le porter et le supporter.A partir de cet essentiel renversement, tout m’apparaît pouvoir être allégé et libéré en la Maison du Père pour l’épanouissement, dans ...
Suite…

A propos des partis politiques

"Est-ce une raison d’être, pour les partis politiques, de se nommer tour à tour « l’opposition » ? Cela suppose-t-il une attitude constructive ?Avec un peu d’humour, ne pourrions-nous tous réfléchir à cette attitude négative, non seulement en regardant les autres, mais en nous regardant d’abord nous-mêmes.Alors pourrait peut-être s’imposer à nous la conviction commune qu’une construction solide ne peut s’édifier sur un envers permanent de destruction.Alors les mots concurrence et convergence pourraient-ils prendre peu à peu tout leur sens et s’imposer à tous les partis et hommes politiques à une heure où est en danger le navire qu’ils ont tous en responsabilité.Si l’on se respectait mutuellement et si l’on s’écoutait fraternellement, les divers angles de vue et les avis différents pourraient être source d’enrichissement mutuel et servir la qualité d’un projet commun... qui est et doit être rigoureusement le bien de la France, le bien de tous les Français.Puis-je oser me poser ...
Suite…

A propos du racisme

"Être « pour » les uns au lieu d’être « avec » tous révèle que l’on est « face à » ou « contre » les autres.Les signes de racisme en notre cœur... Nos secrets racismes, moins voyants que le racisme de couleur, mais non moins homicides. Notre racisme se manifeste et s’exerce toujours en regard de ce que nous jugeons « inférieur à nous » et que nous ne voulons à aucun prix voir se mêler et se confondre avec nous. Le plus grand danger vient donc de ce qui est le plus près, le plus voisin.Être conscient… être vrai… en regard de cet obstacle à l’amour en notre cœur.Que chacun dépiste loyalement ses petits racismes personnels.Que chaque milieu prenne conscience de ses attitudes collectives, mortelles pour l’unité du peuple de Dieu et l’édification du Royaume.Les racismes sont des barrières invisibles, infranchissables, savamment dressées et camouflées par le Malin à travers ...
Suite…