Mise en avant d’information renvoyant vers des articles “libres”

Le christianisme est une école de vie de société fraternelle

Tout le christianisme est une école de vie de société fraternelle et pas seulement de vie pour l'au-delà, si ce n'est, indéfiniment, "l'au-delà" de soi ... Le christianisme révèle l'unique chemin du bonheur humain, c'est-à-dire de l'union entre les hommes et de la paix du monde, car seul, il peut réaliser la justice de l'amour qui est celle de Dieu vivant effectivement dans le monde. A cette lumière peuvent alors s'éclairer tous les problèmes humains, qu'ils soient conjugaux, sociaux, familiaux, raciaux, nationaux, internationaux, ecclésiaux ... Oui, Jésus-Christ est venu faire toutes choses nouvelles en vérité. Cependant, seuls des hommes nouveaux, transformés par l'Amour, peuvent en vérité réaliser un monde nouveau, un monde de justice, d'unité dans le respect des diversités, un monde de bonheur et de paix. Marguerite Hoppenot, 1987

Continuer la lectureLe christianisme est une école de vie de société fraternelle

Marie et les conséquences de son « oui »

  • Post published:21 juillet 2022
  • Post category:A la une

La vocation première de Marie, antérieure aux autres aspects qui en découlent, est d’être Mère de Dieu fait homme.....  d’être celle qui ayant dit « oui » à l’incarnation du Fils de Dieu en elle et l’ayant enfanté au monde, a pour vocation de continuer à être associée à l’enfantement indéfini au monde  de son Fils bien-aimé le Christ vivant dans et par les hommes.... et ceci jusqu’à la consommation des siècles. Elle est indissolublement liée au mystère de l’incarnation de l’Amour – Dieu est Amour – jusqu’au  Christ total. [...] L’éternelle vocation de Marie est, avant tout, d’être tournée vers son Fils, le Fils de Dieu...et donc d’être inlassablement orientée vers l’essentiel vouloir de Dieu : Sa permanente incarnation dans le monde. Il faut que par le mystère de sa maternité universelle, le Verbe continue à se faire chair, indéfiniment dans le monde, jusqu’au Christ total... l’accomplissement de l’universelle Eglise... Le Royaume de Dieu. Marguerite Hoppenot, 1962 La main de Dieu, tome 2 p 48-49

Continuer la lectureMarie et les conséquences de son « oui »

A tous ceux qui ont soif …

A tous ceux qui ont soif ... A tous ceux qui ont faim ... A tous ceux qui veulent espérer ... mes frères "Je ne suis pas venu pour juger, mais pour sauver" "Je ne suis pas venu pour les justes, mais pour les pécheurs" Lc 19,10 nous dit Jésus-Christ. L'Esprit d'Amour est positif puisqu'il est Espérance. Mon Espérance, c'est ma foi en l'Amour. Mon Espérance, c'est mon devenir ... Jésus-Christ dit :- "Vous êtes le sel de la terre" Mt 5,13    - "Vous êtes le levain dans la pâte"   - "Vous êtes la lumière du monde" Mt 5,14 Le verbe "être" (Jésus = le Verbe) est le verbe du "devenir", c'est-à-dire le verbe de la vie qui est un devenir sans limites ... Et le Verbe "Est" "Amour" ... "Vous êtes" ... alors devenez ce que vous êtes, en aimant. Aimer, c'est croire en l'autre. C'est l'amour qui fait être la potentialité divine, le germe divin qui, dans le cœur de tout être humain, est le devenir en puissance de son être, son éternel et universel humain. Tel est le signe de l'égalité "d'être" de tous les hommes. Seul il permet l'enrichissement de leur diversité. Seul, il peut en assurer le respect et en être le garant. La vie ne naît que de l'unité des diversités mutuellement enracinées dans l'amour. Toute autre attitude est destructrice de vie. L'avenir du monde repose actuellement sur l'avènement de cette prise de conscience et de cette lumière essentielle, révolutionnaire, de Jésus-Christ. Si cette révolution de l'Esprit d'Amour ne s'accomplit pas, nous marchons vers l'autre sorte de révolution : la révolution violente de la volonté d'égalitarisme, la revendication de l'égalité, non pas dans l'être, qui est notre point de rencontre, mais dans l'égalitarisme de nos avoirs, de notre pouvoir et de notre savoir ... Communisme ... ou communion ? Revendication d'indépendance sous le couvert de liberté ... La liberté implique la seule dépendance de l'amour. Elle peut seule réaliser la fraternité. Je comprends pourquoi Jésus-Christ est venu abolir l'ordre de la loi pour l'ordre de l'amour qui transforme peu à peu "l'obéissance" en "fidélité" qui est la liberté de l'amour, celle des enfants de Dieu. Tel est le défi lancé au monde super-civilisé. Ce sera : - soit la civilisation de l'amour, - soit la décadence dont les prémices sont déjà là !…

Continuer la lectureA tous ceux qui ont soif …

Le feu de l’Esprit

« La Pentecôte imposa d’abord aux apôtres l’étape d’une fidélité toute humble, toute intérieure, celle de la Chambre Haute. Elle exige aujourd’hui du peuple de Dieu, ce même temps de pauvreté, de silence et de recueillement, où le feu de l’Esprit peut travailler les cœurs, les purifier, les unir et les ouvrir si largement que jaillisse enfin ce souffle de l’intelligence universelle et créatrice, cette source d’énergie oubliée, inépuisable, seule capable de réanimer la vie et de « renouveler la face de la terre . » Marguerite Hoppenot -  Pleins pouvoirs à l’Esprit Saint Ce souffle de Pentecôte n’éveille-t-il pas en notre cœur commun, la même conscience de l’immense responsabilité de ce que nous avons reçu ? Alors... « Laissons notre cœur être « travaillé » par le feu de l’Esprit, qui est lumière et chaleur. C’est lui qui, pour comprendre l’aujourd’hui du monde et y rejoindre nos frères, nous inspirera toutes les intuitions de l’Amour, toutes les initiatives d’un service fraternel, toutes les inventions créatives suscitées par une véritable intelligence de la vie. » Marguerite Hoppenot -  La dynamique de l’universel  « Allez maintenant, sortez dehors !» pape François « C’est un feu que Je suis venu apporter sur la terre, comme je voudrais qu’il soit déjà allumé. » Lc 12, 49

Continuer la lectureLe feu de l’Esprit

Résurrection ? Passage de la mort à la vie.

La Résurrection " Que dire de la Résurrection elle - même avec des mots humains ? Il ne suffit pas que le mystère pascal soit commémoré par la chrétienté comme une émouvante et pieuse tradition qui, chaque année, la rassemble dans une évocation douloureuse de la passion du Christ et dans l'allégresse de se savoir sauvé. […] Non, il faut que cette commémoration atteste que le mystère pascal continue de se vivre, à l'intime de la vie de chaque chrétien, comme le nécessaire et progressif passage de la mort à la vie. C'est cette mystérieuse mutation, qui creuse indéfiniment au cœur de notre être son sillage de vie ressuscitée, jusqu'à la plénitude d'une éternelle Résurrection. […] Ainsi, Jésus Christ s'est révélé le jardinier par excellence de l'être humain, Celui qui dévoile les lois universelles et éternelles de toute croissance de vie. Celui qui dit de Lui-même : « Je suis la vie », révèle à l'homme le maître secret de son développement et des mystérieuses mutations de son être, de son état naturel à son état surnaturel puis éternel. […] Le symbole du jardinier est le signe, que l'aventure du Christ Vivant à prolonger dans le monde est un labeur de germination, celui de la Sève de Vie qui doit traverser, victorieuse, toutes les saisons. Il lui faut du temps et avoir recours à toutes les délicatesses et toutes les patiences de l'Amour. » Marguerite Hoppenot - Cette vie qui m'est donnée, la plus haute Aventure- 1969 - Prenons-nous assez de temps d'intériorité, pour laisser cette sève de Vie traverser, victorieuse, toutes les saisons de notre vie ? "Je suis la Résurrection et la Vie : celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en moi, ne mourra jamais » Jean 11, 25-26 Seigneur, augmente en nous la foi.

Continuer la lectureRésurrection ? Passage de la mort à la vie.

Importance primordiale de l’attitude intérieure

Plus importante que la « conversion » à une Église, m’apparaît d’abord l’exigeante conversion générale et vitale à Jésus Christ, notre « Cep » commun. Le plus important n’est-il pas que ceux qui se sentent appelés au grand labeur de l’Unité chrétienne comprennent qu’ils doivent d’abord consacrer leurs efforts à devenir chacun, au sein de leur confession respective, des chrétiens plus authentiquement évangéliques en incarnant plus fidèlement le message d’Amour qui leur est commun. Ainsi prépareraient-ils ensemble et l’un comme l’autre, l’avènement du climat indispensable au rapprochement nécessaire sur le plan collectif. Cela implique un respect mutuel de l’autre, cette pauvreté de cœur qui abolit tout esprit de supériorité et donc toute distance insurmontable. C’est à cette condition seulement que rencontre et dialogue pourront être vraiment objectifs et fraternels et que l’ouverture d’amour qui en découlera permettra alors l’effusion de la lumière. Ce retour à l’unité ne doit pas être attendu comme une soumission pure et simple, mais comme l’exigence d’un dépassement de chacun vers une transcendance commune. Marguerite Hoppenot – 1955 Pleins pouvoirs à l’Esprit Saint

Continuer la lectureImportance primordiale de l’attitude intérieure

Prier pour l’unité des chrétiens

  • Post published:25 janvier 2021
  • Post category:A la une

Retour sur la célébration du 25 janvier 2021 à Paris : prises de consciences et intentions de prières.Nos prises de conscience et demandes de pardons La semaine de Prières pour l’unité des chrétiens est consacrée à la famille cette année. Laissons-nous saisir davantage encore par l’ultime prière du Christ : "Père, qu’ils soient un comme nous sommes un… afin que le monde croie". L’œcuménisme a progressé. Reconnaissons le chemin parcouru et rendons grâces pour les fruits déjà goûtés.Le chemin de l’unité est sans limite. C’est toujours le chemin de l’Amour. Afin de le poursuivre ensemble, ne nous laissons pas immobilisés par les différences qui apparemment nous divisent.Prenons conscience que notre premier réflexe est de vouloir gommer ces différences, comme si c’était précisément dans l’absence des différences que résidait l’unité.Pardon Seigneur pour nos manques de foi en la richesse possible de ton projet d’unité des diversités.Nous avons besoin de prendre soin les uns des autres, afin de permettre à chacun d’être pleinement ce qu’il est.Prenons conscience que nous demeurons souvent sur nos positions dans la volonté de convaincre l’autre ou de vouloir le changer.Pardon, Seigneur pour toutes ces attitudes qui ralentissent l’accomplissement de l’unité dans nos familles, dans nos Eglises, dans notre société."Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance." Jn 15, 9 et 16. Demeurer dans l’amour du Christ, c’est en recevoir les forces vives, les forces vives qui transmettent la vie.Prenons le temps de demeurer et de nous ajuster à Celui qui est l’Amour.Notre prière universelleEn regard du monde et de l’Église, il est essentiel d’annoncer le chemin de la réconciliation : le Christ vivant en chacun et au sein de chacune de nos Églises. Seigneur, sois le soutien de notre fidélité.La démarche que nous propose le Christ, c’est d’accorder nos différences en convergeant au-delà : les catholiques restant catholiques, les protestants restant protestants, les orthodoxes restant orthodoxes, mais que tous ensemble, accordés au Christ, ils ne forment plus qu’un. Seigneur, sois le soutien de notre fidélité.Que nos Églises soient signe annonciateur de la Vérité de Jésus-Christ, qu’elles proclament, en la vivant ; qu’au sein du monde, elles soient ferment de communion, de réconciliation et de paix.Seigneur, sois le soutien de notre fidélité.

Continuer la lecturePrier pour l’unité des chrétiens