Un rendez-vous d’amour

" Au seuil de la Toussaint, cette fête de l'universel rendez-vous de l'Amour, je suis en fervente communion avec vous tous, et avec une ferveur particulière avec tous ceux qui actuellement sont secrètement déchirés par la séparation récente d'un être bien- aimé. C'est l'heure du grand silence où l'absence soudaine du cher visible semble creuser en nous un abîme de solitude...l'heure où les yeux de notre cœur, tout emplis de larmes, ne peuvent encore percevoir l’invisible ! Comme nous le disait notre cher et si paternel ami le Pasteur Marc Boegner:" nos morts sont plus vivants que nous, ils sont ceux qui ont achevé de mourir". En effet, la mort n'est pas une fin, elle est un commencement, celui du grand rendez-vous d'Amour...promis par Jésus Christ. Etape ultime et définitive de toute créature de Dieu, habitée par le don qu'Il lui fit d'un germe de Sa Vie, ce souffle de Son Esprit d'Amour...notre guide secret... C'est lui qui, peu à peu, au cours du long voyage de la vie, parfois difficile, voire redoutable pour certains car chargé d'embûches, déverrouille progressivement nos cœurs, attendrit la forteresse de notre égocentrisme et ...si ingénieusement se sert de tout ce que nous lui offrons - même de nos fautes , même de des mauvais chemins où nous nous sommes engagés - pour nous dessiller les yeux, nous rendre conscients, faire sourdre en nos cœurs son appel à aimer et nous conduire peu à peu vers la lumière. Dieu n'est pas un Juge sévère comme Il fut trop souvent présenté. Il est l'Amour sans limites, cette Communion d'Amour, ce Foyer d'Amour auquel nous aspirons tous plus ou moins consciemment tout au long de notre vie. Alors, comment notre mort apparente, comme celle de tous nos bien-aimés, source de tant de larmes...ne nous acheminerait- elle pas vers l'Heure éternelle du prodigieux rendez-vous d'Amour révélé et promis par Jésus Christ, ce paradis dont tous les hommes sont assoiffés. Méditons cette prière entendue par le cœur d'une maman désespérée de la mort son enfant : « Ne pleure pas si tu m'aimes, si tu connaissais le don de Dieu, si tu savais ce qu'est le Ciel ..." Marguerite Hoppenot Y croyons-nous vraiment ? La mort – la nôtre ou celle des êtres aimés qui établit entre nous un silence irrémédiable - ne pose-t-elle pas à chacun de nous cette…

Continuer la lectureUn rendez-vous d’amour

du 25 au 31 octobre 2021

Vous pouvez constater quelle intelligence j’ai du mystère du Christ. Ce mystère, Dieu ne l’a pas fait connaître aux hommes des générations passées comme il vient de le révéler maintenant par l’Esprit à ses saints apôtres et prophètes : les païens sont admis au même héritage, membres du même corps, associés à la même promesse, en Jésus-Christ par le moyen de l’évangile. Eph 3, 4-6

Continuer la lecturedu 25 au 31 octobre 2021

Quel appel à travers les évènements vécus par notre Église ?

  • Post published:15 octobre 2021
  • Post category:Actualités

Une Église [dans la tourmente] se doit, avant tout, de faire silence afin de se regarder en toute humilité à la lumière de l’Esprit et d’écouter, dans le secret, son Seigneur l’entretenir et de sa propre vie et de celle de ses enfants. C’est dans la contemplation passionnée de son Maître et dans la claire vision sur les réalités du monde, que la grande purification de l’Église peut s’accomplir dans les profondeurs de son être intime. … En définitive, n’est ce pas la restauration d’une densité accrue de Vie du Christ au sein de son Église, avec le dynamisme qui en découlera, qui doit faire l’objet de notre plus grande espérance en ce temps de Concile. Bien avant ces « changements » dont tant d’êtres sont impatients, l’attente des chrétiens doit se tourner avec ferveur vers ce courant de renouveau, ce renouvellement par l’Esprit « qui fait toutes choses nouvelles », cette éternelle jeunesse d’âme, resurgissant des profondeurs de l’Église, pour un nouveau printemps du monde. Marguerite Hoppenot Le temps du feu

Continuer la lectureQuel appel à travers les évènements vécus par notre Église ?