Du 1er au 7 mars 2021

Oui, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Il n’y a plus ni esclave, ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme ; car tous, vous n’êtes qu’un en Jésus- Christ. Ga 3, 27  

Continuer la lecture Du 1er au 7 mars 2021

Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Ensemble, vivons un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour, pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle. 2ème Semaine de Carême « La prière est une permanente accordaille d’amour à Celui que nous nommons Dieu qui est amour, lumière, communion, vie ! » Faisons silence et mettons-nous à l'écoute de la Parole : « Mon fils, donne-moi ton cœur et que tes yeux s'appliquent à suivre mes voies. » Prov. 23, 26. « Tout part du cœur de l'homme, de son être, porteur d'un germe de vie divine. » Transformation du cœur de l’homme Choisir un autre ordre de démesure, celui de l’intériorité, non plus dans l’ordre quantitatif de l’agir, mais dans l’ordre qualitatif de l’être, et de l’être Amour, secret de toute communion. L’ordre de la vie « Je suis la Vie. » Face aux problèmes du monde, on a tout essayé, armes offensives et défensives, même la « guerre des étoiles », arme défensive absolue, considérée elle-même comme cause de guerre … Le cœur de l’homme, la transformation du cœur de l’homme par l’Esprit de Dieu, l’Esprit d’Amour, est le secret de l’atome agrégateur des hommes, du Royaume fraternel des hommes, face à l’atome désagrégateur découvert par les hommes. Il s’agit de conversion permanente par la transformation de notre être profond, habité par ce germe d’amour en notre cœur, cette étincelle de l’Esprit, dont nous sommes le temple - ceci afin de nous laisser « christianiser » en vérité, afin de devenir « christianisant ». Présence de Christ… si peu que ce soit, sa transparence. Mystère inépuisable de la Nouvelle Alliance ! et cependant d’une essentielle simplicité qui nous appelle désormais, non plus seulement à une obéissance à la loi, mais à des « accordailles » d’amour avec Jésus-Christ. Nous découvrons dans l’émerveillement, que c’est en nous « accordant » sans cesse à Jésus-Christ qui est Amour, que nous nous « accordons » toujours davantage les uns aux autres. Marguerite Hoppenot, 1985. Prier, c’est aimer “Présence de Christ… si peu que ce soit, sa transparence.”  Aujourd’hui, puis-je discerner les obstacles qui entravent l’ouverture, la conversion de mon cœur pour des accordailles d’amour ?  Quelle fidélité suis-je appelé(e) à vivre afin de contribuer à faire advenir, si peu que ce soit, cette présence d'amour dans le monde ?  En toute liberté, prions : Seigneur, vivant en chacun, parle à mon cœur, en…

Continuer la lecture Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Vivre un temps hebdomadaire de Carême avec Marguerite Hoppenot

Ensemble, vivons un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle.1ère semaine de carême« La prière n'est-elle pas une conversation avec son Père, un temps et un lieu d'intimité avec Dieu... »  Faisons silence et mettons-nous à l’écoute de la Parole :« Je te séduirai et je te parlerai au cœur… » Osée 2.16 Sur la conversionSe convertir, est-ce seulement changer peu à peu sa mentalité ? Est-ce modifier progressivement sa manière d’agir en conformité avec une morale type ? Est-ce poser des actes de religion ? Est-ce pratiquer un culte rendu à un Dieu extérieur à l’homme et appelant hommage, sacrifice et soumission absolue ?Ou bien se convertir, est-ce avoir reconnu Celui qui est la source de sa vie, le principe vivant et l’accomplissement final de son être, et se laisser saisir par lui du dedans afin que s’ouvrant peu à peu au mystère divin qui, en puissance, habite déjà tout homme, il retourne progressivement son cœur ?Retourner son cœur, c’est le décentrer de son ‘moi’ – ce centre naturel hélas si puissamment attractif – pour l’orienter vers un ‘au-delà de soi’ devenant son centre surnaturel. Ce retournement du cœur – qui nous ordonne à l’amour – secret de toute vie de société, introduit notre être dans une sorte de gravitation universelle, ce mouvement combien significatif d’attraction et de communion pour lequel il est fait et auquel nul ne peut échapper sous peine d’être ‘perdu’.Être sauvé, n’est-ce pas échapper enfin à la mortelle prison de son ‘moi’ ?Pour chacun de nous, être sauvé par l’amour, n’est-ce pas, à la suite de Jésus-Christ, sauver une parcelle d’amour incarné dans le monde ?Marguerite Hoppenot 1967 « Prier c'est aimer »Dieu interpelle notre fidélité à travers ce que nous vivons :  Chaque jour, puis-je oeuvrer à ce retournement de mon cœur pour y accuellir la source d'Amour ?

Continuer la lecture Vivre un temps hebdomadaire de Carême avec Marguerite Hoppenot

Du 22 au 28 février 2021

Aimez-vous les uns les autres d’un cœur pur, avec constance, vous qui avez été engendrés à nouveau par une semence non pas corruptible mais incorruptible, par la parole de Dieu vivante et permanente. 1 P1, 22-23

Continuer la lecture Du 22 au 28 février 2021

Vivre un temps hebdomadaire de Carême avec Marguerite Hoppenot

Ensemble, vivons  un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle.Nous vous proposons de partager chaque semaine quelques écrits de Marguerite Hoppenot, extraits du livre Prier, c'est aimer  (Éditions Mediaspaul) pour approfondir la « Prière ».Mettons-nous à l'écoute de la Parole :« Voici que je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je prendrai le repas avec lui et lui avec moi. » Ap. 3, 20.Ai-je le désir de faire de ce carême, un temps d'intimité avec le Seigneur, un temps de conversion à l'amour pour que l'Esprit du Christ prenne vie en moi et que ma vie devienne vraiment fraternelle ?

Continuer la lecture Vivre un temps hebdomadaire de Carême avec Marguerite Hoppenot

Sauver des vies

  • Post published:17 février 2021
  • Post category:Témoignages

Voici le témoignage d’un membre du groupe de Sève dans la Vie Professionnelle à St Malo Je n’appartiens pas au monde de l’entreprise. Je suis professeur des écoles. J’enseigne dans une école maternelle publique de ZEP à Saint Malo. Je fais partie d’une équipe Sève depuis 2016. Outre sa devise (Être Aimer Servir Unir) l’autre grande, énorme, gigantesque, merveilleuse découverte a été d’apprendre que nous portions TOUS, en nous, un germe de vie divine ! Cela a littéralement transformé ma perception de la vie. Le savoir est une chose. Le vivre au quotidien en est une autre ! Aussi, lorsque j’ai entendu parler de Sève Vie Professionnelle, ma première réaction a été enthousiaste. Deux activités accaparent à elles seules une grande partie de nos 24 heures : le sommeil1 et le travail. Être chrétien au sein de l’école laïque revient à être muet au pays des bavards. Mon acheminement Sève m’a enseigné que tout est affaire d’abord d’attitude, de regard, d’attention, d’écoute, de bienveillance, de services rendus, d‘harmonie, ... Donc, avant d’intégrer l’équipe Sève Vie Professionnelle, je m’évertuais à faire discrètement du Sève dans mon activité professionnelle avec le sentiment de le faire comme Monsieur Jourdain fait de la prose… Je ne sais plus précisément si on est venu me chercher ou si j’ai laissé transparaître si fort mon envie d’intégrer cette équipe naissante qu’on m’y a invité. Bref ! Je me suis retrouvé un soir autour d’une grande table avec de très nombreux amis et des têtes inconnues. Soudain, mon enthousiasme s’est effondré : « Mais qu’est-ce que je fais là ? » Autour de moi, des chefs d’entreprise, des médecins, des pilotes d’avion, des cadres, mais des fonctionnaires, aucun ! Et encore moins des profs. Quant à la maternelle … !        Gloups ! J’ai tout de suite évacué l’idée du dîner de c.. Il n’y avait aucune assiette sur la table. Personne n’a alors entendu le grand paf provoqué par le contact bref de ma main avec mon front : pris de panique j’avais oublié de respirer! Chez Caroline et Luc, l’air inspiré est empreint de l’esprit Sève. Quel idiot ! Je suis alors redevenu moi-même. Être et ne pas paraître, c’est important ! C’est au cours de cette première rencontre que j’ai découvert qu’affirmer sa Foi dans le monde du travail en général, était mal perçu. Ne pas…

Continuer la lecture Sauver des vies

Du 15 au 21 février 2021

Il vous faut, renonçant à votre existence passée, vous dépouiller du vieil homme qui se corrompt sous l’effet des convoitises trompeuses, il vous faut être renouvelés spirituellement par la transformation de votre intelligence et revêtir l’homme nouveau créé selon Dieu dans la justice et la sainteté. Eph 4, 22-24

Continuer la lecture Du 15 au 21 février 2021

Importance primordiale de l’attitude intérieure

Plus importante que la « conversion » à une Église, m’apparaît d’abord l’exigeante conversion générale et vitale à Jésus Christ, notre « Cep » commun. Le plus important n’est-il pas que ceux qui se sentent appelés au grand labeur de l’Unité chrétienne comprennent qu’ils doivent d’abord consacrer leurs efforts à devenir chacun, au sein de leur confession respective, des chrétiens plus authentiquement évangéliques en incarnant plus fidèlement le message d’Amour qui leur est commun. Ainsi prépareraient-ils ensemble et l’un comme l’autre, l’avènement du climat indispensable au rapprochement nécessaire sur le plan collectif. Cela implique un respect mutuel de l’autre, cette pauvreté de cœur qui abolit tout esprit de supériorité et donc toute distance insurmontable. C’est à cette condition seulement que rencontre et dialogue pourront être vraiment objectifs et fraternels et que l’ouverture d’amour qui en découlera permettra alors l’effusion de la lumière. Ce retour à l’unité ne doit pas être attendu comme une soumission pure et simple, mais comme l’exigence d’un dépassement de chacun vers une transcendance commune. Marguerite Hoppenot – 1955 Pleins pouvoirs à l’Esprit Saint

Continuer la lecture Importance primordiale de l’attitude intérieure