Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Ensemble, vivons un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle. La semaine sainte Rejoignons les apôtres et ensemble accompagnons Jésus-Christ dans l'accomplissement de sa passion d'Amour.C’est parce que Jésus-Christ a aimé à la passion, qu’Il a souffert la passion de son Amour.C’est dramatique que, lorsqu’on parle de Jésus-Christ, le mot « passion » prenne toujours le sens de la souffrance alors que, lorsqu’on parle des hommes, il a le sens de « passion d’amour ».C’est l’ultime message de vie que Jésus-Christ nous laissa en mourant sur la croix.En aimant jusqu’au bout, au-delà des trahisons, des abandons, des persécutions, Il a révélé le double sens, indissociable en Lui, du mot « passion » : sa passion de souffrance et sa passion d’amour. Sa passion d’amour qui engendre sa passion de souffrance.La passion d’amour et la passion de souffrance s’engendrent l’une l’autre à l’infini.C’est ce dont Jésus-Christ témoigna.Jésus-Christ a révélé ainsi que l’amour sans limites est impossible à l’homme et qu’il ne peut être que Dieu.Marguerite HoppenotLancement d’année 1986Mettons-nous à l’écoute de la Parole :« Veille sur ton cœur plus que sur toute autre chose, car c’est de lui que jaillissent les sources de la vie » Pr 4,23 Judas et Pierre JudasQui était Judas ? Judas était un homme intelligent. Il aimait son Maître. Il avait beaucoup profité des enseignements de son Maître. Il était là, il aimait son Maître. Et puis il voyait que son Maître avait du succès, on l’admirait, on le suivait. Peu à peu entra dans son cœur : « je pourrais bien faire comme Lui...il n’y en a que pour Lui ». Tiens, tiens voilà qu’un tout petit sentiment de jalousie entre dans le cœur de Judas. Connaissez-vous le cœur de l’homme ? Il est fragile, on ne s’en aperçoit pas. Et puis ce sentiment grandit un peu et voilà qu’un jour Jésus-Christ ne s’est pas fait comprendre. Alors les bonnes raisons arrivent : je vais le faire comprendre, se dit Judas.Il aime son Maître, mais il y a dans son cœur une petite revendication de puissance, le pouvoir, une petite revendication de jalousie...et voilà qu’une bonne raison lui est donnée : « Jésus ne s’est pas fait comprendre, il faut absolument que je le fasse comprendre ».Et le cycle est commencé... Il a été le gage de ceux qui en voulaient à Jésus-Christ et qui ne savaient pas comment…

Continuer la lecture Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Ensemble, vivons un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle.  5e Semaine de CarêmeCette semaine, il nous est proposé de vivre l'Annonciation.L'éminente et essentielle vocation de Marie est de mettre le Fils de Dieu au monde, et l'ayant mis au monde, d'y appeler, à sa suite, et chacun à sa mesure, l'humanité toute entière.“Mon Dieu, que j'entende au fond de mon cœur, cette annonciation qui commande ton mystère d'Amour en moi.Que ton amour en moi, m'aide à répondre, comme Marie, dans la foi :” Je suis la servante du Seigneur...”afin que s'ouvrent enfin en mon cœur les sources vives de l'Amour.”Mettons-nous à l'écoute de la Parole :“Qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui.”  1 Jn 4, 16Dieu ne se prend pas, il se donneDieu me découvrit peu à peu, et maintenant je sais : Que Dieu ne se prend pas, Il se donne.À tout ce qui est pauvre, dépossédé, démuni,À tout ce qui ne se suffit pas à soi-même,Ne se satisfait pas de soi, ne compte pas sur soi,À tout ce qui a faim,À tout ce qui a soif,À tout ce qui est ouvert,À tout ce qui est dénudé,À tout ce qui consent à être cloué sur sa croix, cet essentiel croisement du spirituel et de l’humain,À tout ce qui crie vers le SeigneurEt espère tout de Dieu seul.Le Seigneur est désormais le maître de la Maison …Qu’il trouve toujours sa demeure attentive, disponible et libre.Marguerite Hoppenot, 1952. Prier c'est aimer « Prier, c'est dilater chaque parcelle du moment présent aux dimensions du monde... aux dimensions du salut du monde »« Ma vocation est pour une mission. Elle est destinée au Règne de Dieu dans le monde, pour sa gloire et pour que sa volonté d'Amour se réalise... Pour que son plan d'Amour aboutisse. Ma vocation n'est pas d'être réservée à un secret échange d'amour avec mon Seigneur, ni de seule sanctification pure. »La main de Dieu,  Pâques 1986« Lorsque l'on parle d'une vocation pour une mission, il faut comprendre que celle-ci vient de bien plus loin que soi, de bien plus grand que soi afin d'aller beaucoup plus loin que soi. Cependant elle doit passer à travers soi, le temps de lui faire prendre vie dans la fidélité de ce qu'elle est. »Lancement d'année 1983Prions en…

Continuer la lecture Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Dixième anniversaire de la renaissance de Sève au Québec

Marguerite Hoppenot, en octobre 1987, a rencontré quelques personnes à Ottawa, qui avaient été saisies, deux ans plus tôt, par ses réponses à Jacques Chancel durant l’interview, dans une émission de télévision.Au Canada, Marguerite a rencontré des jeunes, des évêques, et de nombreuses personnes. Beaucoup d'espoirs étaient nés, mais le feu s'est éteint en 1995... Cependant, Marguerite a semé un germe dans le cœur de Richard, qui avait rejoint une première équipe Sève au Québec en 1989. Ce germe a grandi et mûri, et c'est au premier trimestre de 2011, que renaissait Sève au Québec. La première rencontre eut lieu à Laval (en banlieue de Montréal), environ une semaine après le décès de Marguerite Hoppenot. Quand la vie a été vraiment semée, elle reprend toujours.Aujourd'hui, trois équipes veulent fêter cet événement. Pour Richard, Christiane et Mireille, le noyau animateur de Sève Canada, c'est important parce que mars 2011 correspond au mois du décès de Marguerite Hoppenot et à la renaissance de Sève au Québec. De plus, le 18 mars constitue le jour anniversaire de la première rencontre entre Richard et Marguerite Hoppenot en 1993 à Paris. Richard y voit un signe que la mort peut être source de vie par l’amour semé dans les cœurs des vivants."Aujourd'hui Sève est à l'étape de la mission, mission de la lumière. Il s'agit de donner vie à la Parole, pour qu'elle soit parole vivante. Et la vie conduit à la lumière. Il nous semble que, à cette étape, il serait bon de retracer l'origine et l'histoire de la renaissance de Sève au Québec, à travers l’œuvre de l'Esprit."Le 10e anniversaire au Québec sera célébré en trois temps, sous le thème : « Ensemble porteurs de la lumière » :en mars 2021, « Un germe en devenir », un album souvenir des 10ères années de la vie de Sève au Québec depuis sa renaissance ;en juin, par un regard sur le présent « Engendreurs de fils et filles de la lumière de la vocation », divers événements artistiques dont une vidéo et des chants ;en octobre, un lancement vers l’à-venir « Ensemble porteurs de la mission de la lumière pour l’Église et le monde ».

Continuer la lecture Dixième anniversaire de la renaissance de Sève au Québec

Du 15 au 21 mars

Forts de ce même esprit de foi dont il est dit : j’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé, nous croyons nous aussi, et c’est pourquoi nous parlons. 2 Co 4, 13

Continuer la lecture Du 15 au 21 mars

Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Ensemble, vivons un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle.  4e Semaine de Carême « La prière c'est le temps sacré des accordailles d'Amour : la nouvelle alliance de l'Être à l'être ... » Mettons-nous à l'écoute de la Parole :« Si quelqu'un m'aime, il observera ma parole, et nous viendrons à lui et nous établirons chez lui notre demeure. » Jean 14, 23 Dieu seul peut se donner Après un long plafonnement dans l'obscurité et dans la soif, j'avais atteint mes limites. Les limites de ce qu'on peut atteindre par ses propres forces et par son propre amour, si grand soit-il.Ma voie jusqu'ici : monter. C'est-à-dire tension vers la perfection par un effort personnel de volonté et d'amour.Route sans issue sur l'infini. Je suis au centre de ma recherche.J'ai soif de sainteté et ne l'atteindrai jamais par ce chemin-là. J'étais stoppée, arrêtée devant la porte du mystère de Dieu.Découverte du chemin de sainteté : monter, c'est descendre.Tout ce qui est du Christ est paradoxe pour notre logique humaine. Il fallait renverser la vapeur, basculer sur l'autre versant. Nous ne trouverons pas Dieu au terme d'un dur combat pour l'atteindre et pour l'acquérir.Dieu seul peut se donner. Nous ne pouvons que nous laisser prendre, envahir par lui. Et pour cela, lui faire la place, nous démettre de nous-même, afin qu’Il puisse s'y établir à demeure.Changement total de perspective spirituelle : il ne s'agit plus de tension, mais d'abandon... de combat, mais de consentement... d'édifier peu à peu sa perfection, mais de conformer sa volonté à la sienne : or la volonté de Dieu, c'est le Christ vivant, l'Amour incarné.Je sais maintenant que la perfection est le fruit de notre effort avec la grâce de Dieu, mais que la sainteté est l’œuvre de Dieu en nous avec notre consentement. »Marguerite Hoppenot, 1950. Prier, c'est aimer « Au début, j'ai eu peur du chemin ; aujourd'hui je suis dans la paix. Dieu m'a montré le but ; je crois que j'ai dit oui du fond de ma faiblesse.Alors je ne regarde ni en arrière ni en avant ; je regarde seulement l'endroit où il faut que je mette le pas, jour après jour, confiante de pouvoir marcher toujours, puisqu'au moment où j'ai dit oui, Dieu m'a prise par la main comme son enfant et que j'ai…

Continuer la lecture Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot

Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot  

Ensemble, vivons un chemin d’intimité avec le Seigneur, une conversion à l’amour pour que l’Esprit du Christ prenne vie en nous et que notre vie devienne vraiment fraternelle.  3e Semaine de Carême « La prière est d'abord une écoute de Dieu vivant dans ton cœur » Mettons-nous à l'écoute de la Parole :« … sans moi, vous ne pouvez rien faire. » Jean 15, 5 « Tout sur le Christ... Tout miser sur Lui ... » 1957 « Je suis la porte. » Jean 10, 9 Si vous n'incarnez pas l'amour à ma suite, vous ne pouvez rien faire. Vous ne pouvez pas être artisan du Royaume de Dieu dans le monde, la fraternité universelle, la civilisation de l'amour.« Je suis la porte.»L'amour est la porte d'entrée du chemin.Jésus-Christ est le chemin qui conduit au Royaume fraternel des hommes.La porte est étroite qui y conduit... Elle est étroite en effet, parce que l'amour n'habite que les pauvres de soi... ceux qui ont consenti à perdre leur "moi-centre", leur "égocentrisme" pour faire place à l'amour. Dieu est Amour. C'est le "qui perd gagne".Consentir à se perdre, à perdre son "ego" pour trouver : l'amour, la paix, la joie...Le "oui" de Marie est l'unique secret de l'accès à cette "porte ouverte"...Marguerite Hoppenot 1990. Prier c’est aimer "Epheta", ouvre-toi, accepte de ne jamais perdre la toute petite clé, qui ouvre tous les secrets de cette nouvelle naissance : la pauvreté de soi. C'est cette toute petite clé du Royaume, qui opère la transparence du cœur et fait pressentir alors les promesses du soleil de midi.  « Pour vivre la pauvreté de soi [condition de l'amour], il faut connaître la parcelle divine en soi, qui est la source de l'infini, et mon "moi" qui est la source de mes limites. C'est la croissance de l'amour en nous qui fait mourir notre moi-centre...L'amour c'est la présence divine en notre cœur, car Dieu est Amour. »Marguerite Hoppenot 1987  Laissons-nous interroger par l'appel du Christ :- Veux-tu re-choisir, aujourd'hui, l'Amour comme chemin de ta vie ?« Je suis le chemin, la vérité et la vie. » Jean 14,6

Continuer la lecture Vivre un temps de Carême avec Marguerite Hoppenot